En remontant la Sambre - MALONNE - FLOREFFE

LA SAMBRE...


A la pointe du Grognon, la statue équestre du roi Albert - le "roi chevalier" - domine la confluence de la Meuse et de la Sambre.


Au confluent : le mariage de la Meuse et de la Sambre.


La porte de Sambre et Meuse
représentant deux vieillards couchés versant de l'eau. Symbole du confluent. 


Entrée dans la Sambre 


La Sambre au pied de la citadelle


Péniche tirée par 2 chevaux de halage


La Sambre est une rivière qui prend sa source en France près de Nouvion-en-Thiérache sur le plateau de Saint-Quentin. Elle arrose Maubeuge, puis en Belgique wallonne, Merbes-le-château, Fontaine-Valmont, Lobbes, Thuin, Charleroi, Sambreville, Floreffe, Malonne et vient se jeter dans la Meuse à Namur.

 

Son cours est long de 180 km (88 en France). La rivière est chère au cœur des Namurois car elle ondoie à travers de nombreux quartiers de la cité mosane et de la commune.


MALONNE - commune de Namur

En remontant la Sambre namuroise, sur la rive droite, nous rencontrons le village de Malonne qui fait partie, dans l’Ancien Régime, de la principauté de Liège. Rattaché à Namur en 1976, il a gardé son caractère rural. Etendu sur 1150 hectares, ce village, très pentu, se répartit sur…52 hameaux divisés en 187 lieux-dits !

Le long du Landoir, petit ruisseau qui se jette dans la Sambre, Saint Berthuin, moine « Scot » (anglais), fonde au 7e siècle une des premières abbayes de Belgique.

Au 12e siècle, les moines décident de suivre la règle de Saint Augustin c’est-à-dire qu’ils s’adonnent à des activités paroissiales.
Déclarée « Biens noirs » à la Révolution française, l'abbaye est rachetée en 1840 par l'évêque de Namur, Mgr. Dehesselle, pour y établir une école.
en 1841, les bâtiments sont confiés aux Frères des Ecoles Chrétiennes qui les rachètent en 1846 date de la création de l'institut Saint-Berthuin.
http://membres.multimania.fr/saintberthuin/abfond.htm
 L'église conventuelle demeure église paroissiale.

Aile de l'abbé Farsy (1731-1752) avec un frontispice couronné d'un fronton triangulaire aux armes et devise de l'abbé "Candore et odore"

 

Conciergerie avec son passage et  à droite une nononef du XIX° siècle avec sa façade néo-classique.

Au nord, quartier de l'abbé Bonvoisin (1752-1780).

 

 


Entrée de l'égise abbatiale devenue église paroissiale Saint-Berthuin


La grande nef.
 

Cet édifice est intéressant par son intérieur. La nef (1653) est rythmée par quatre travées de colonnes annelées en marbre gris et calcaire qui portent des arcades en plein cintre.

 Le choeur est voûté d'ogives. (1661).  Sur le maître-autel, les statues de Saint-Pierre et Saint Paul encadres une toile de l'Assomption.

fonts baptismaux du XVI° siècle, de style mosan, en calcaire avec têtes d'angle et socle gothique.

 

Face à l'entrée le monument aux morts. 

C’est à l’Institut Saint-Berthuin que vécut le frère Mutien-Marie. Incarnation des vertus d’humilité et d’obéissance, il fut béatifié par le Pape Paul VI en 1977 et canonisé par le Pape Jean-Paul II en1989.


Tombeau du saint.

En 2000, une petite société s’installe à Malonne et y ouvre un point de vente « Au relais du Pèlerin » pour relancer et commercialiser la bière « Abbaye de Malonne » anciennement « Cuvée Saint-Berthuin ». La bière, que l’on trouve sur place et dans certains commerces, se déguste en blonde ou en brune.

Une seconde brasserie appelée "brasserie de Malonne" distribue une gamme importante de bières de qualités et produit une bière, la "Gribousine," se déguste en blonde, brune ou ambrée.

http://www.m-abbaye.be/brasserie.html





FLOREFFE - commune de Floreffe

 

A quelques encablures en amont de Malonne, un joyau brille sur son rocher : l’Abbaye de Floreffe.
Première abbaye fondée en 1121 par Saint Norbert, évêque et confesseur.

 De passage à Namur, Norbert de Xanten, le fondateur de Prémontré et futur archevêque de Magdeburg, reçoit du comte de Namur Godefroid et de son épouse Ermesinde de Luxembourg, une fondation richement dotée à Floreffe.

 

"Au nom de la sainte et indivisible Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit.
Moi, Godefroid, comte de Namur, et moi Ermesinde, comtesse ...,
nous avons... transmis librement, en possession perpétuelle,
au seigneur Norbert et aux frères qui lui sont soumis, ainsi qu'à
leurs successeurs, l'église de Floreffe, érigée en l'honneur de
Marie, la sainte Mère de Dieu, et que nous tenions auparavant
pour notre usage par droit allodial.
Nous leur accordons donc la dîme et la dot appartenant à 
cette église en n'importe quel lieu, consistant en champs,
cultures, terres cultivées ou non, vignobles, bois, praireies,
pâturages, avec les manants et toutes les autres choses qui
se rapportent à la susdite possession ...
Fait le 5 des calendes de décembre, l'an de l'Incarnation de
Notre Seigneur 1121, indiction 14"

 

 Les religieux adoptent la règle de Saint Augustin. Ils sont chanoines réguliers avec des activités paroissiales.

Saint-Norbert

 Floreffe joue un rôle déterminant chez les Prémontrés. Son abbé est prélat conseiller de l’Ordre. Abbaye-mère, elle montre sa vitalité ( bien qu'ayant été  ravagée 3 fois) en fondant sept hôpitaux et hospices, quatre abbayes dont celle de Leffe (Dinant), huit couvents de femmes…

Entrée du monastère.

 



Construit sur les caves et le cellier du XII° siècle, Le quartier de l'abbé Dartevelde construit en 1782.
D'esprit mosan en briques et soubassement et cordon en pierre bleue. Un fronton  courbe surplombe un perron à double volée.
 

Les témoins artistiques de cette période sont prestigieux. Le British Museum de Londres détient « La bible de Floreffe » (seconde moitié du 12e siècle)

http://www.bl.uk/catalogues/illuminatedmanuscripts/TourPopup.asp?TourID=252

, le Musée du Louvre garde le Polyptyque destiné à abriter la relique de la vraie croix. (seconde moitié du 12e siècle),

http://www.louvre.fr/media/repository/ressources/sources/pdf/src_document_55030_v2_m56577569831233116.pdf (page 15)

 les Archives de l’Etat à Namur conserve le recueil de chartes (1292) copié par Gérard de Cologne…

 

L’abbaye est à l’apogée de sa richesse et de son développement au 18e siècle.

jardin à la française. Les sentiers convergent vers une vasque.

La plupart des bâtiments abbatiaux sont reconstruits dans le style cher à l’époque. La Cour d’honneur en est un bel exemple. Il faut savoir, qu’à sa dissolution en 1797 la superficie de son domaine foncier s’étend sur 5000 hectares environ. Elle possède 28 fermes, 8 moulins, 6 maisons, disséminés dans nos Pays-Bas ainsi qu’un refuge à Namur et à Liège…


La cour d’honneur

L’église abbatiale, est longue de 90 mètres. Commencée en 1165 sous l’abbé Gerland, les travaux d’embellissement ne cessent qu’avec la fin de l’Ancien Régime. Son chœur est garni de superbes stales baroques. Il faut 16 années pour les sculpter…

 

Une nouvelle façade occidentale en brique et pierre bleue légèrement incurvée est construite au milieu du 18e siècle dans l'esprit baroque et Louis XV. L’intérieur, à l'origine gothique, est totalement rhabillé par B.Dewez entre 1770 et 1775.

Son chœur est garni de superbes stales baroques dûs à Pierre Herdelin. Il faut 16 années pour les sculpter (1632-1648)…

 

En 1797, lors de la Révolution française, les religieux sont expulsés de force. L’abbaye est vendue aux enchères. Elle est cédée pour 500 000 francs à quelques religieux de Floreffe.
En 1818/19, le petit séminaire diocésain s’y installe. Fermé en 1825, sous le régime hollandais, il rouvre ses portes au lendemain de la révolution belge de 1830.
En 1842, les trois derniers religieux en vie cèdent toute l’abbaye aux séminaires de Namur et de Tournai.

Le site façonne l’abbaye sur plusieurs niveaux.

Au plus bas, la ferme, au niveau intermédiaire le moulin-brasserie, et enfin le niveau supérieur, celui des bâtiments conventuels.

Le moulin-brasserie, daté de 1250, surplombe la ferme.

Le ru  de Floreffe actionnait un moulin. C’est un rare exemple de bâtiment industriel qui nous est parvenu de cette époque lointaine.

 

Aujourd’hui, le moulin est converti en taverne-restaurant. Il est possible d’y déguster des produits du terroir et de la bière de Floreffe. 

En 1983, l’Abbaye de Floreffe confie à la famille LEFEBVRE de Quenast la licence de brassage de ses bières spéciales. Le choix se compose de :

« la Meilleure » une brune à 8,5°
« la Triple » une blonde à 8,5°
« la Double » une ambrée à 6,5°
« la Blonde » à 6°
« la Blanche » à 4,5°
Au fût, on peut se désaltérer avec une brune, une blonde et une blanche à 6°

 

Sur une colline, une petite chapelle dédiée à Saint-Roch, construite en 1632 lors de la peste, contemple avec sérénité la vallée de la Sambre, Floreffe et son abbaye. Elle est prolongée en 1744 en l’honneur de Saint-Fiacre.

 

 

La cité de Saint-Norbert possède une caverne et des grottes aux multiples concrétions. Elles ont été découvertes en 1860 lors de la construction du château Henkinbrant.

 

 

Les visiteurs qui le désirent peuvent découvrir une collection de fossiles et de matériel lithique. Photo Inventif - events.
http://www.floreffe.be/le-domaine-du-chateau-des-grottes-de-floreffe-a-150-ans

 


Floreffe. Dessin du général de Howen ( 1774-1848).

 Floreffe. Gravure anonyme ( 18°s.?)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site