Houx et Poilvache - commune d'Yvoir

 

 Entités de la Commune d'Yvoir

 


 

Face à Anhée, sur la rive droite de la Meuse s'étalent les entités de la commune d'Yvoir.

L'île de Houx (à gauche) et au pied du rocher de Poilvache, le village de Houx 

la Meuse serpente lentement vers le nord. Elle enserre dans ses longs bras l’île de HOUX, lèche l’éperon rocheux de Poilvache au pied duquel se blottissent les maisonnettes du village de Houx bâties au mépris du danger constitué par la falaise rocheuse et les ruines du château.
Nous sommes dans la « Réserve Naturelle Domaniale » qu’occupe le site historique de Poilvache. Un large chemin et des sentiers escarpés permettent d'y accéder depuis la vallée.

 

Vue du rocher, du Château de Poilvache et du village de Houx perdu dans la verdure.

 « Un lourd manteau de lierre étoffe les antiques moellons scellés dans la montagne de Poilvache… » Camille Lemonier

Dès le début du 13e siècle, le Comte de Luxembourg crée une prévôté à Poilvache au sommet d'une formidable falaise de calcaire. Elle devient un centre militaire, judiciaire et administratif (château), doté d’une église paroissiale ( (ville) et d’un atelier monétaire. Le château et les pièces de monnaie portent alors le nom d’Emeraude. La château est un quadrilatère d'environ 75 mètres de côté renforcé de cinq tours.


Tour "de la monnaie"

 La ville, à l'intérieur de laquelle se détache la maison"au grand pignon" , est ceinturée d'un rempart avec chemin de ronde.

 

 

Devenu namurois, il suit les destinées du Comté de Namur. Détruit et démantelé par les milices liégeoises en 1430, le château en ruines passe aux souverains des Pays-Bas. Il est utilisé comme carrière…

 

 

 

 

Lors de la révolution brabançonne de 1789, les Autrichiens font une brèche dans la muraille – dite « brèche des patriotes »  Ils y placent une batterie de canons afin de tenir en respect les "patriotes" qui tiennent la rive opposée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

Au coucher du soleil, l’île de Houx flamboie aux pieds du château de Poilvache.

Dominé par les ruines imposantes de Poilvache, Houx est un charmant petit village établi au pied du rocher. Il se développe le long d'une rue parallèle à la Meuse avec quelques venelles perpendiculaires. Il est composé d'un habitat dense et souvent mitoyen, groupant des maisons pour la plupart reconstruites en pierre calcaire.

Séparé de la route par une zone verte arborée, le village est fortement éprouvé lors des 2 guerres mondiales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chapelle Saint-Barthélemy : sanctuaire néoclassique érigé en 1859 en moellons et pierre de taille calcaire.
La façade porte une dalle rappelant la destruction de 43 maisons du village en août 1914.

 

une ruelle de Houx


 
 

Le château de Gaiffier est une grande demeure en brique en forme de U datant de 1795.
Le château de style classique est prolongé par un grand parc.
A proximité du château, se situe une belle fontaine en pierre bleue d’où l’eau jaillit de plusieurs orifices.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site