JAMBES - Commune de Namur

 

La « Namur historique » se situe sur la rive gauche de la Meuse. Elle est entourée d’anciennes communes qui lui sont attachées en 1976 : Bouge, Beez, Jambes, Saint-Servais... Elles l’emprisonnent dans sa corbeille.

La ville ne peut se développer. L’extension administrative de la ville se fera sur la rive droite de la Meuse, dans l’ancienne commune de Jambes. C’est là que se sont installés les bureaux de la Région wallonne et le siège du gouvernement (Elysette). Autrefois, Jambes était une commune rurale peuplée de maraîchers. Elle faisait partie, dans l’ancien régime, de la principauté de Liège.


Siège administratif de la Région wallonne (Wallonie), place de Wallonie.

Un pont de pierre - le pont de Meuse ou pont de Jambes - datant de la fin du 13e siècle, sert de passage frontière entre la principauté de Liège et le comté de Namur. La tour" Beauregard", avec pont-levis, marquait les limites des juridictions. La partie jamboise du pont reste en bois jusqu’à la fin du 18e siècle.

 Pont de Jambes - gravure (M.R.B.A.H.) 


Le pont de Jambes  

Un pont devait exister, depuis l’époque romaine, pour permettre aux routes commerciales venant de l’ouest (Nivelles, Bruxelles, Louvain, ) de franchir la Meuse pour rejoindre la route de l’est vers Arlon, Luxembourg… Les ponts les plus proches se situent à Dinant et Huy.

Lors de la Révolution française, Jambes et toutes les possessions liégeoises dans le Namurois sont intégrées au nouveau département de « Sambre et Meuse », la future province de Namur.

Deux autres ponts routiers, depuis lors, relient Namur à Jambes :

  Le pont des Ardennes (1954) au pied duquel s’élance le cheval Bayard avec les quatre fils Aymon - sculpture d’Olivier Strebelle présentée à l’Exposition Universelle de Bruxelles en 1958.


Pont des Ardennes

 


Le cheval Bayard - Olivier. Strebelle

Le deuxième pont est le barrage-écluse des grands malades (voir Beez).

 

La tour d’Anhaive

 

La Flandre et Namur ont des liens particuliers.  En 1281, Jean de Flandre, fils puiné de Guy de Dampierre, comte de Flandre et marquis de Namur, devient Prince-évêque de Liège. Le jeune prélat, auparavant Evêque de Metz, est en butte à la noblesse liégeoise dont il essaie de freiner la puissance. En vue d’assurer sa sécurité, il quitte Liège et se rapproche de son père. A Jambes, à proximité de la Meuse, Il fait construire un donjon cerné de douves (Tour d’Anhaive), centre d’une cour seigneuriale dont il ne subsiste que la tour, un logis seigneurial du XVIe siècle et une ferme en calcaire du XVIIIe siècle. Le chroniqueur Jean d’Outremeuse confirme que Jean de Flandre se rendait à son domaine d’Anhaive par bateau en remontant la Meuse.

 

 


Ces bâtiments sont confiés à la Fondation Roi Baudoin. Le Syndicat d’initiative de Jambes y tient une antenne.

 premier étage : la salle de séjour. L'âtre est peu profond pour qe la chaleur rayonne dans la pièce.




Deux fenêtres à banquettes éclairent timidement la salle.

 les commodités.

 

 


  Géronsart

Très peu de Namurois connaissent le domaine de Géronsart. Il est le siège d’un prieuré de moines augustins fondé au début du 12e siècle sur le plateau qui domine Jambes. Erigé en abbaye en 1617 à la demande des archiducs Albert et Isabelle, il sera sécularisé en 1797. Le quartier abbatial, longue bâtisse de style classique du 18e siècle, sert de filature, change plusieurs fois de propriétaires.


Abbaye de Géronsart

  En 1955, il est cédé à un Centre de Formation professionnelle pour handicapés légers. Il est connu aujourd’hui sous le vocable de Maison de l’Adolescence. En 1970, un incendie le désafecta. Une grange accessible par un portail courbe à clé et impostes saillantes ferme la cour.


La porte d'entrée de la cour de l'Abbaye.

 gravure de Remacle Leloup (1707-1747) dans "Les délices du pays de liège".


 

 

Un festival de danses et musiques folkloriques a lieu chaque année  pendant l'été.

 

 

 

 

 

Ce festival  de Folklore a vu le jour en 1958 lors de l'exposition universelle. C'est en 1960 que la Frairie des Masuis et Cotelis de Jambes fit ses premiers pas. Depuis 1978, le festival international devient festival mondial avec des groupes venant du Pérou.

Quelques photos du festival du 21 août 2011 :

masuis-et-cotelys-jambois.jpg
Les Masuis et Cotelys Jambois ( photo J.P.Van Lerberghe)

tahiti.jpg
 Tahiti    ( photo  J.P   Van Lerberghe)

georgie.jpg
Géorgie (photo J.P.Van Lerberhe)

 

madere.jpg
Madère (photo J.P. Van Lerberghe)

 

grece.jpg
Grèce (photo J.P.Van Lerberghe)

 

 perou.jpg
Pérou (photo J.P. Van Lerberghe)

 

hongrie.jpg

Hongrie (photo J .P. Van Lerberghe)


 paraguay.jpg
Paraguay (photo J.P. Van Lerberghe)

 

 

 

Le port de plaisance de Jambes au pied de la citadelle

 

 


Une réserve naturelle à côté du port de plaisance

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×