La Basse-Meuse namuroise - Le Royaume de la Pierre

De Namur à Liège, la Meuse déroule de larges méandres sur 60 kilomètres. Elle prend la direction Est - Nord/Est, vers Andenne. Ensuite, elle quitte alors la province de Namur pour entrer dans celle de Liège.

Quitter Namur, veut dire passer, sur ou sous, le pont des « Grands Malades », important ouvrage d’art comportant un pont routier surplombant un barrage à cinq pertuis, une centrale hydroélectrique et une écluse.


Le pont, le barrage et l'écluse des "Grands Malades"


Le pont, le barrage et l'écluse vus du chemin de halage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'échelle à saumons. 

L'écluse et ses lourds chargements.

 L'écluse ouvre une de ses portes.

Insolite : une montgolfière survole l'écluse...

 

Surveillés par les rochers du même nom, nous glissons le long des rives de Beez (rive gauche) et Lives-sur-Meuse (rive droite). Nous entrons dans le pays des carrières. Sur dix kilomètres, on dénombre une vingtaine d’exploitations de calcaire.

BEEZ – commune de Namur

Beez est un petit village sans histoire. La seule chose que l’on sache est qu’il fut domaine carolingien et que son église est un édifice néoclassique en pierre bleue daté de 1849 et dédié à Saint-Vincent-de-Paul. Il s’enorgueillit aussi d’un château remontant au 18e siècle mais entièrement refait au début du 20e siècle dans un style composite.

Les « Grands Malades » est le nom donné à une falaise de pierre, longue à l’origine de 500 mètres, qui domine la rive gauche de la Meuse.

La création de la ligne de chemin de fer Namur-Liège (1854), la construction de fours à chaux et l’exploitation de la roche – le marbre de Namur - que le fleuve permet d’exporter facilement, la détruisent.n 1960 une carrière souterraine  est découverte et appelée "trou des charrues". Pour plus d'informationshttp://www.eclairagesouterrain.com/carrgmal.htm

La construction du pont-routier/écluse achève de défigurer le site. Le Club Alpin belge entretient les rochers.

Le terme « Grands Malades » nous vient du Moyen Age.

Dès le 13e siècle, existe dans ce site austère et extra-muros une « maladrerie ». C’est une léproserie qui appartenait au Grand hôpital de Namur devenu Hospice Saint-Gilles (dont le bâtiment, actuel Parlement wallon, conserve des vestiges de la chapelle). Dans le creux de ces rochers se niche, jusqu’au début du 19e siècle, un ermitage dédié à Saint-Hubert.

Ermitage des Grands malades.

 


les rochers des grands malades aujourd’hui…

De son activité industrielle passée, Beez a conservé « les moulins de la Meuse » appelés également Moulins de Beez. C’est un ensemble monumental d’une minoterie, fondée en 1889, qui pouvait moudre 300 tonnes de froment par jour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Moulins de la Meuse

Les bâtiments sont construits en 1901. Le caractère médiéval des édifices témoigne du rationalisme et de l’éclectisme de ces bâtisseurs et illustre bien l’ère industrielle durant laquelle ils sont construits.

Le site, abandonné après la cessation des activités de meunerie en 1987, est réhabilité par la Région Wallonne en vue d’héberger les archives régionales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un espace musée « Nauticmen », regroupant une série de pièces d’archéologie fluviale, est ouvert en permanence au public.
Un auditorium est également disponible. Les moulins de la Meuse servent aussi de siège au ministre des Affaires intérieures et de la Fonction publique de la Région Wallonne.

Le chantier naval « Meuse et Sambre » jouxte les Moulins de la Meuse. Il est créé en 1906 pour construire et assurer l’entretien de péniches de tous modèles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1995, en partenariat avec la Région Wallonne, l’entreprise développe une production de bateaux à passagers tels que des paquebots fluviaux de grande taille pour des croisières en Europe, des bateaux restaurants, des barges porte-conteneurs…

Outre le site de Beez, la société Meuse et Sambre a investi dans deux autres sites situés à Andenne et à Liège.

Construction en 2007 du bateau-hôtel « Belle de l’Adriatique » -110 m de long.

C’est à Beez que l’autoroute E.411, qui relie Bruxelles à Arlon et Luxembourg, franchit la Meuse.

Le fleuve a une largeur de 130 mètres et sa vallée plus de 500 mètres pour 40 mètres de profondeur.


Le viaduc de Beez - Autoroute E411

Le 16 septembre 1968, la première pierre du pont autoroutier est posée. A la fin des années 60, aucun ouvrage d’art métallique de ce type et d’une telle envergure n’avait encore été construit en Belgique. La longueur totale du pont est de 579 mètres dont 551 pour la structure métallique. Le viaduc comporte 4 travées de 80 mètres en rive gauche, une travée de 151 mètres au-dessus de la Meuse et une travée de 80 mètres en rive droite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Le pont est inauguré le 26 octobre 1971.

La société Gralex, reprise en janvier 2009 par SAGERX leader de l’industrie extractive sur le marché belge, possède un site carrier à Beez. Elle exporte 20% de sa production de granulat en France, aux Pays-bas et en Allemagne et autres  produits calcaires ( soit environ 1.700000 t./an) http://www.cmpb.net/fr/beez.php

Beez : une ronde incessante de camions venant charger les barges de fort tonnage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
A un rythme infernal, chargement de roches et de dolomie.

Le port de plaisance de Beez au pied de magnifiques rochers d’escalade. Des dizaines de grimpeurs s'adonnent à leur sport favori tous les week-end.


Le Port de plaisance


L'Eglise St Vincent de Paul

Edifice néo-classique en calcaire daté de 1849 au dessus du porche. Quand on sait que les années 1840 à 50 sont des Annéees Noires en Europe ( cf. les révolutions  qui secouent l'Empire autrichien, les Etats allemands, l'Italie, la France et la misère noire  qui sévit en Flandre où les autorités communales envoyaient leurs gardes-champêtres visiter les maisons pour s'assurer que les habitants étaient toujours vivants) nous pouvons penser que le couloir de la Meuse échapait à la misère.

Par contre les guerres laissèrent une trace profondedans le coeur et l'esprit de nos concitoyens. 

Détail du monument aux morts de l'église Saint-Vincent de Paul.

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’entrée du château 

Construction classique de deux niveau en moelons calcaires de la fin du XVIII° siècle. Il a été réménagé au débutdu XX°siècle dans un style composite.

Au mois de mai de chaque année à lieu au château de Beez un Festival des plantes.  http://www.festivaldesplantes.be/fr/festival-plantes/festival-des-plantes.htm

Adorable  double maison, ancien "Café de l'Ancre".


Les rochers qui surplombent la Meuse de Beez à Marche-les-Dames 

sont des repères d'alpinistes.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site