NAMUR - une place forte

 

 


Vue panoramique de la Meuse, la Citadelle et le quartier de Jambes

Au 10e siècle, le comte de Namur établit son château à la citadelle. Au 13e siècle, un pont de pierre, l’actuel « pont de Jambes , franchit la Meuse.
De Bruxelles à Luxembourg, Namur est un passage obligé. Sa citadelle contrôle la Sambre et la Meuse, donc la pénétration dans les Pays-Bas. Namur devient par la force des choses – du 15e au 20e siècle - une des plus importantes forteresses d’Europe.

 

  un aspect du château comtal  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur le grognon et le confluent depuis la citadelle

Au 16e siècle, durant les guerres de religion, la citadelle de Namur est le point de départ de la reconquête catholique (Don Juan d’Autriche). Surplombant l’ancien château comtal, une seconde forteresse enterrée « Médiane » est construite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                       gravure de Beaulieu (17e s)

 

Les guerres du 17e siècle agrandissent la citadelle de « Terra nova », ainsi qu’une série de forts environnants.
L’ensemble fortifié couvre une superficie de plus de 70 hectares.

 

Gravure Jan Blaeu (17e s) 

   

Passage sous médiane fermé par un pont-levis.

 

Le fossé de médiane avec pont en bois donnant sur Terra Nova

                                   Fossé de Médiane donnant sur la Sambre.

 La caserne Hollandaise de Terra Nova.


Rehausé d'un étage, il servit de caserne pour les Commandos jusque dans les années 1960.
Cédée à la ville de Namur, celle-ci entreprend de gros efforts pour la mettre en valeur. Elle préserve des salles de traditions du 3eme régiment de Lanciers Parachutistes de 1814 à nos jours.

 

Citadelle - vue sur la Meuse, le vieux pont de Jambes et l'agglomération.

Citadelle - Vue de Namur. Au centre l'égliseSaint-Loup, à droite l'église Saint-Jean.
A l'horizon caché dans les bois le fort d'Emines.

 

La route qui serpente du pied de la citadelle à son sommet s’appelle « La route merveilleuse ».

Elle est construite à la fin du 19e siècle lorsqu’une partie de la citadelle est déclassée militairement et rendue accessible au public.

Dans le cadre arborée de la citadelle, une perçée dans les frondaison nous fait découvrir un bout de Sambre et de cathédrale.


Un immense « Stade des jeux » y est construit où différentes manifestations tant sportives que culturelles y sont organisées.
Du sommet, « la route des panoramas » permet la descente vers la Sambre.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×